25.11 : Journée internationale des violences faites aux femmes

photo 2

Une triste journée démarre.

Une journée dédiée aux violences faites aux femmes, qui nous alerte sur un problème majeur de société, et qui pourtant, dans 80% des cas reste dans l’intimité familiale : les femmes victimes n’osent pas porter plainte.

Une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint. Ce sont des familles entières dans la souffrance, les enfants en sont malheureusement souvent témoins. Comment grandir avec un tel modèle ? Comment construire sa personnalité dans ces conditions ?

Les tabous doivent tomber !

Aujourd’hui je porterai dans mon cœur toutes ces femmes enfermées dans leur silence, qu’elles sachent que même si elles n’ont pas encore la force de dénoncer leur bourreau, je les soutiens, je pense à elles et à leurs enfants.

Je leur souhaite, sincèrement et profondément, que cela cesse, et je me tiens à leur disposition, en toute discrétion, à la mairie du 2° arrondissement de Lyon :

Prenez RV avec moi sous prétexte de logement (04.78.92.73.17, ou par mail aurelie.bonnet-saint-georges@mairie-lyon.fr).

Et si monsieur veut vous accompagner, venez avec lui et dites moi juste « auriez-vous un mouchoir » je comprendrai.

Soyez fortes, je vous accompagne.

 

Publicités

Valls et les restos !

photo 1

Manuel Valls présent à l’ouverture aujourd’hui des restos du coeur : INCROYABLE !

Il signe ainsi publiquement l’échec de son gouvernement concernant la politique sociale de la France.

Au lieu de venir (à grands frais…) s’afficher devant des caméras, il devrait au contraire proposer des actions concrètes pour que les restos du coeur n’ai plus lieu d’être !

800.000 personnes l’année dernière, 1 million cette année…. Voilà une autre courbe qu’il serait urgent d’inverser.

Alors que Manuel Valls soit heureux de participer à la ré-ouverture des restos du coeur me choque ! Il devrait au contraire avoir honte !

Il « s’engage à promouvoir les dons de denrées alimentaires » par des exonérations fiscales… joli sur le tableau, mais poussons le raisonnement :

Exonérations fiscales pour les entreprises qui donnent aux restos…

donc perte nette de recettes pour l’état… (or il faut bien trouver de l’argent !)

donc taxation supplémentaires pour les entreprises ne donnant pas…

donc licenciements (pour des entreprises qui essaient de survivre)…

donc augmentation des repas servis aux restos…

Le serpent se mord la queue.

Bravo M. Valls finalement l’année prochaine 1.5 millions de repas servis ???