Hôtel-Dieu de Lyon : Rien ne vous choque ?

HD

Aujourd’hui 03 avril 2015 était inauguré en « grandes pompes » le début des travaux de l’Hôtel-Dieu.

En présence de Madame le ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin… tout est dit !

 

Mais qu’est-ce donc que l’Hôtel-Dieu ? Pourquoi Madame le ministre de la culture et de la communication etait-elle presente… seule ? Madame le Ministre de la santé n’aurait-elle pas du être là… aussi ?

 

C’est au XII° siècle sur un terrain appartenant à l’archevêque de Lyon que furent construites les premières pierres de notre futur Hôtel-Dieu. Ces premiers bâtiments étaient composés d’un prieuré et d’une chapelle afin de pouvoir accueillir les pélerins, les voyageurs et les personnes dans le besoin. Il avait vocation à s’occuper surtout des âmes et des esprits. Ce n’est qu’en 1454 que le 1er medecin fut embauché afin d’y soigner également les corps.

Grand lieu de l’innovation médicale dès les XIX° siecle, il reste cependant toujours très accessible à tous les lyonnais. Figure et emblème de solidarité, d’écoute, d’anonymat des soins, d’égalité de traitements fâce à la maladie…

 

Aujourd’hui l’âme profonde de l’Hotel-Dieu est morte.

Demain l’Hotel-Dieu sera luxe et richesse : un complexe hôtelier 5* de 143 chambres, 14.000m2 de commerces, restaurant et une brasserie Paul Bocuse. (Surtout quand on connaît le succès des boutiques haut de gamme à quelques mètres de là avec l’ex-futur-quartie grolée)

 

Il faut des projets d’envergure pour Lyon : oui…. Mais !

Pas au détriment de l’histoire et du patrimoine « sociale » !

Pas à n’importe quel prix !

Les pierres ont une histoire, à nous de savoir les préserver dans leurs vraies origines.

 

Nous avons un devoir de mémoire, au nom des tous les hommes, toutes les femmes, tous les enfants qui ont confiés leurs maladies, leurs souffrances et leurs peines aux murs de cet hôpital qu’était l’Hôtel-Dieu….

 

Publicités

Un commentaire sur “Hôtel-Dieu de Lyon : Rien ne vous choque ?

  1. Nous avons un devoir de mémoire, certes. Mais faut-il pour autant laisser mourir l’hôtel dieu ?

    L’âme de l’hôtel dieu n’est pas morte. Au contraire, elle va revivre. Il n’y a rien de plus triste à 2 pas du quartier grolée (lui aussi désolant) qu’un hôtel dieu vide et dans lequel rien ne se passe.

    Et puis… n’oublions pas quand dans « hôtel dieu », il y a aussi le mot hôtel. C’est un beau symbole et un beau projet… même s’il est mené par des socialistes !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s